La gaietébyJustine Lévy

La gaieté

Par Justine Lévy

  • Date de publication: 2015-01-02
  • Genre: Romans et littérature
Score: 4
4
From 16 Ratings

La gaieté Par Justine Lévy. # 1 Le monde service illimité de livres et livres audio. Pas de limites. Tout en un votre bibliothèque de livres Rechercher des PDF, des eBooks, des ePubs, des eMagazines, des ePaper, des e-revues et plus Offre d'une durée limitée COMMENCEZ VOTRE COMPTE GRATUIT Pour accéder à la bibliothèque de livres. & obtenez vos livres électroniques préférés, notamment PDF, ePub et Kindle. Inscrivez-vous aujourd'hui GRATUITEMENT!.

Description

« C’est le paradis, c’est mon paradis, je ne sais plus rien de la politique, des livres qui paraissent, des films, des projets de Pablo, de l’autre vie, la leur, c’est comme un jeûne, une ascèse puéricultrice, c’est comme si j’avais été opérée de ma vie d’avant, je ne sais pas si ça reviendra, je ne sais même pas si je le souhaite, j’adore cette nouvelle vie de mère de famille un peu débile mais résignée, les jours cousus les uns aux autres par l’habitude et la routine, je me voue tout entière à mes enfants, je les tiens fort dans mes bras, je les tiens fort par la main, et bien sûr qu’eux aussi me tiennent et qu’ils m’empêchent de tomber, de vriller, bien sûr qu’eux aussi me rassurent, me comblent, me protègent et me procurent cette joie bizarre, assez proche de la tristesse peut-être, parce que je vois bien que ce n’est plus seulement de l’amour, ça, au fond, c’est de l’anéantissement. »

Avis

  • La gaieté

    5
    Par Pupunette
    Excellent livre: une enfance dévastée par une mère toxico ,des belles mères non aimantes, un père idéalise et absent. Des angoisses terribles ,excessives et drôles de mère pour ses enfants, mais chaque mère peut s'y reconnaître. Tout cela raconté avec beaucoup d'humour et avec un très beau style. Un roman autobiographique très sincère.
  • Une gaité mortifère !

    3
    Par Julia Nicolas
    Espérons que ce soit bien un Adieu a la mère, que Justine Lévy puisse passer à autre chose. Mais parvient-on jamais a cet adieu ?